Le Periscope

BOOKING - PRODUCTION

Exsonvaldes

Exsonvaldes

Actualités

Après une tournée en Espagne et s'être enfermés au Studio Interférence avec Alex Firla (Phoenix, Air, ...), les 4 parisiens d'Exsonvaldes s'apprêtent a sortir une petite bombe.

Leur premier clip fait maison, "Days" a créé le buzz sur internet depuis le mois de juin. Le groupe a même reçu les félicitations de Sir Jonathan Ive (designer en chef d'Apple).

Vidéos

L'aérotrain

Seahorses

Days

Photos HD

Exsonvaldes   Exsonvaldes   Exsonvaldes
Exsonvaldes   Exsonvaldes   Exsonvaldes

Biographie

La musique d’Exsonvaldes sonne en puissance et s’ouvre sur des mondes possibles comme la bande originale parfaite d’un futur parallèle. Embarquez avec eux à bord de «l’Aérotrain» et de ses chansons chargées de ce qu’il faut de crépuscule pour faire jaillir une lumière sans rivale.

Depuis plusieurs années, on a vu ce groupe emblématique de la scène hexagonale ne cesser de réinventer les conditions de réception de sa musique, aussi à l’aise sur les scènes des festivals européens que dans l’intimité des concerts en appartement (dont les Exsonvaldes sont les précurseurs).

A chaque fois, c’est le même désir de faire découvrir et partager les trouvailles éclatantes de sa musique. La même flamme. Irradiée par Phoenix pour la puissance de feu, tourmentée par le sombre lyrisme de Radiohead, la musique d’Exsonvaldes n’a jamais cessé de faire peau neuve en ses goûts et ses influences, ne sacrifiant jamais sur sa ligne claire : la force mélodique.

Dans ce feu nourri de nouveaux titres, on trouve une profondeur et une ténacité digne des Cure et de la New-wave britannique, guitares en premières lignes, éclaircie et ouvragée de sons électroniques dans l’esprit des recherches de Kraftwerk ou des plus récents et lumineux Metronomy.

Le titre «Action», au charismatique final hypnotique et dansant, en est un exemple éclatant. Action, et réaction. L’énergie débridée de «Let go» tisse sa toile de guitares et de sons électro. Sur d’autres titres, Exsonvaldes s’aventure pour la première fois sur les rails du chant en français. La scansion pop, élégante et décomplexée, de «L'Aérotrain», lancée à vive allure, à la recherche d’une vitesse de croisière entre le sens et la sonorité, atteint son équilibre dans des phrases telles que : «Prendre la fuite et fendre l’air». Cette chanson avance comme un rêve éveillé, celui qu’auraient fait conjointement et sans se concerter chaque membre du groupe, Antoine (guitares, claviers) dans un appartement où s’est tenu un concert, Cyrille (basse) et Martin (batterie) à Barcelone ou à Paris, et Simon (chant et guitares) dans une chambre d’hôtel de Kuala Lumpur, dernière ville au monde où un système d’Aérotrain est en activité (comme on parlerait d’un volcan).

L’album - «Lights» - est soutenu par le rotor de l’imparable et lumineux single : «Days», au clip subtil et réjouissant, dans une course poursuite et un jeu de miroirs entre le «peu de moyens» et la technologie avancée.
Voici pour le clip : en scène, sur le parquet d’un de ces appartements parisiens sur lesquels le groupe a donné tant de concerts, les moyens de communication et de transmission modernes capturent et diffusent des images du groupe dans l’illusion du temps réel. Appareils séduisants de la marque Apple, ce qui leur a valu un message enthousiaste de félicitations de la part de Jonathan Ive, le designer en chef de la marque star. La classe pour des petits français inventifs.
Le clip cartonne sur le net, regardé, échangé, affiché, et augure du meilleur pour la sortie de l’album. Dans la continuité de Days, ce disque sera composé d’une dizaine de chansons, produites par Alex Firla, réalisateur du premier album de Phoenix, et avec lequel Exsonvaldes avait déjà travaillé sur son précédent disque : «Near the edge of something beautiful».

Chaque chanson invite à découvrir une ambiance aussi riche et vallonnée qu’un panorama merveilleux, à partir d’un voyage propulsé dans le cockpit de la mélodie. L’aquarium lumineux de «Seahorses», chanson à l’écoute de laquelle on se dit que les casques d’astronautes de Buzz Aldrin et de Neil Armstrong viennent d’être bricolés en aquarium à poisson rouge ou boîte à musique par des enfants facétieux ; le tunnel ouaté et rock de «Nineties» qui débouche sur un futur en demi-teinte et montre que c’est le voyage, l’anticipation, plus que l’issue, qui produit de la lumière.

Baudelaire nommait les phrases de son journal intime, qui sonnaient par leur sens et leur éloquence, des fusées. Voilà ce qu’on pourrait dire des chansons de cet opus. Ce sont des fusées. Embarquez à bord, seul ou à plusieurs, les voyages en musique n’ont jamais de places limitées, et laissez vous conduire par Exsonvaldes, les nouvelles sentinelles de l’air du rock français !

Jérôme Attal.

Concerts à venir

Pas de concert pour l'instant.

Concerts passés